navigation

Intérêt de la kinésithérapie pour le patient atteint de la maladie de Parkinson. 25 avril, 2009

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement,Maladie de Parkinson , 10 commentaires

1) Introduction :

Depuis les années 90, la médecine et la kinésithérapie sont soumises à « l’évidence base médecine » (EBM). C’est-à-dire à la médecine par la preuve. On ne peut donc, en principe, évoquer une pathologie et son traitement sans se référer aux résultats des études sur le sujet, réalisées avec la rigueur méthodologique en vigueur. Malheureusement, la rééducation en kinésithérapie pour la maladie de Parkinson (MP) manque d’étude avec un niveau de preuve suffisant pour valider un protocole de rééducation standardisé. Nous utilisons donc actuellement les résultats des recommandations de la réunion de consensus qui a eu lieu en 2000 rédigée par la  Haute Autorité de Santé (HAS) (1).

Classiquement, la posture ou le rôle du kinésithérapeute est de jouer l’interface entre le malade et le médecin. C’est de cette place que je vais développer mon exposé, j’espère donc être compréhensible par les uns et par les autres !… Je vais évoquer à la fois ce qui est actuellement recommandé par l’HAS et l’illustrer par ma pratique de terrain auprès des patients. Il s’agit d’un article de vulgarisation.

lire la suite…

SEPagrave |
LE BLOG ALCOOL ADDICT |
Ma vie en blanc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elle aime / Ella ama
| Magnetiseur-guerisseur
| Solutions en toute amitié