navigation

Liens entre cognition/marche/chute? 31 mars, 2010

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement , ajouter un commentaire

 

 

Lu dans jim.gif

L’amélioration des fonctions cognitives améliore-t-elle la marche ?

Publié le 31/03/2010 Imprimer  l'article Envoyer à un  confrère Réagir à  l'article Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir

La marche a longtemps été considérée comme un processus essentiellement automatique qui ne doit rien aux fonctions cognitives. Cependant, de nombreuses études réalisées chez l’homme et l’animal ont démontré des relations significatives entre ces deux aptitudes apparemment disjointes, voire disparates. Une revue exhaustive des données disponibles dans la littérature internationale va d’ailleurs dans ce sens. Ainsi, les études de cohorte prospectives suggèrent que l’amélioration des fonctions cognitives a des effets bénéfiques sur la marche. De même, l’amélioration des fonctions d’exécution protège des chutes. Les interventions pharmacologiques et non pharmacologiques, quand elles touchent à la fois aux troubles moteurs et cognitifs, semblent, pour leur part, avoir un effet bénéfique sur la marche, y compris dans le paradigme de la double tâche.

Dr Philippe Tellier

Hausdorff J et coll. Enhancing cognition: does it improve gait ? Gait 2010 – The 3rd international congress on gait and mental function – 26-28 février 2010 – Washington

 

lire la suite…

Torticolis spasmodique 23 mars, 2010

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement , ajouter un commentaire

Le torticolis spasmodique, ou dystonie cervicale, est une atteinte focale du rachis cervical d’origine centrale. Une émission lui a été consacrée par les Dr Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes dans le cadre de leur émission quotidienne sur France 5 . Une vidéo illustre bien la clinique et la thérapeutique par la toxine botulique, sans toutefois détailler la kinésithérapie.

Parkinson : pour améliorer mobilité et équilibre 5 mars, 2010

Posté par thierryperonmagnan dans : Maladie de Parkinson , 1 commentaire

Lu dans :

jim.gif

Publié le 05/03/2010 Imprimer  l'article Envoyer à un  confrère Réagir à  l'article Enregistrer dans ma bibliothèque Reduire Agrandir

Les troubles de la mobilité et de la stabilité contrarient fortement l’activité quotidienne des parkinsoniens. Une étude récente montre que des programmes d’activité physique encadrés améliorent significativement la mobilité et l’équilibre. Les auteurs ont évalué les effets d’une activité intensive, trois fois par semaine, et ceux d’un programme d’adaptation moins soutenu, une fois par semaine et ils concluent que les deux types d’activité ont des résultats comparables au bout de 6 mois, en termes d’amélioration de la mobilité et de l’équilibre.

 

Dr Roseline Péluchon

 

Gobbi L et coll. : Exercise programs improve mobility and balance in people with Parkinson’s disease. 18th WFN World Congress on Parkinsons Disease & Related Disorders (Miami) : 13-16 décembre 2009.

SEPagrave |
LE BLOG ALCOOL ADDICT |
Ma vie en blanc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elle aime / Ella ama
| Magnetiseur-guerisseur
| Solutions en toute amitié