navigation

Lestage des membres supérieurs pour améliorer la marche chez les patients parkinsoniens 17 mai, 2016

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement,Maladie de Parkinson , trackback

Les effets du lestage des membres supérieurs sur l’amplitude du balancement des bras et sur les paramètres de la marche chez des patients parkinsoniens.

Une étude coréenne récente s’est intéressée au lestage des membres supérieurs afin d’augmenter le ballant des bras et différents paramètres spatio-temporaux de marche (rythme, longueur du pas, temps d’oscillation, temps de la foulée, temps  des  appuis).

Méthode:

27 patients (15 hommes et 12 femmes).
Pas de groupe contrôle.

1 Sans titre

 

 

 

 

 

 

Critères d’évaluations :

- Durée de la maladie.
- IMC.
- Sévérité de la maladie  (UPDRS3 + H&Y)
- Sans trouble cognitif pouvant entraver la compréhension.

Critères d’exclusions :

- Trouble orthopédique  ou neurologique  autre que la maladie de Parkinson.
- Trouble visuel.
- Plainte à la marche.

Déroulement:

- Un poids de 45g est fixé aux poignets des participants.
- Des capteurs  de mouvements et de force sont couplés à un réseau de caméras pour une analyse tridimensionnelle de la marche.
- Un parcourt de marche de 6 m (20 pieds)
- Chaque patient réalise 5 essais avec et sans poids (randomisé).

Résultats:

2 Sans titre

3 Sans titre
- L’amplitude du ballant des bras, en avant comme en arrière, est significativement augmentée dans les passages avec poids.
- La mobilité du bassin, de même que l’asymétrie du ballant des bras ne diffèrent pas entre les 2 conditions (avec et sans poids).
- Au total, amélioration chez 14/27 patients et régression chez 13/27 patients.
- Les paramètres spatio-temporaux, rythme, vitesse, longueur de pas , ont été augmentés, les temps d’appui au sol réduits et le temps de la foulée réduits.
- La vitesse de marche et la longueur du pas ont montré une corrélation positive significative avec l’amplitude du ballant des bras. Par contre, le rythme, la durée de la phase d’appui et double appui, la vitesse de la foulée, ne sont pas corrélés à la longueur du ballant des bras.

Discussion:

Le lest a eu un effet positif sur l’amplitude du ballant des bras et sur la longueur des pas. La stimulation sensorielle de l’effet poids améliorerait la perception des mouvements chez le patient activant davantage le cortex moteur par la répétition des mouvements. Les auteurs reconnaissent un effet à court terme et l’absence de randomisation, de même que l’égalité des lests pour tous ne tenait pas compte de la longueur des segments de membres et de la force de chaque patient.

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

SEPagrave |
LE BLOG ALCOOL ADDICT |
Ma vie en blanc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elle aime / Ella ama
| Magnetiseur-guerisseur
| Solutions en toute amitié