navigation

Parkinson: des cellules souches donnent des résultats encourageants chez le singe 23 septembre, 2017

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement,Maladie de Parkinson , ajouter un commentaire

Sciences et Avenir, l'actualité de la science et la vie de la recherche dans le monde

La revue « Sciences et Avenir » relaie dans sa revue en ligne une étude prometteuse pour les patients parkinsoniens. Même si l’expérimentation est pour l’instant animal (singe) les premiers résultats sont encourageants. C’est à nouveau le principe de l’activation des cellules humaines adultes (et non pas des cellules embryonnaires) qui une fois traitées par la technique « iPSC » (Pr Shinya Yamanaka prix prix Nobel 2012) deviennent des cellules souches pluripotentes, c’est à dire capable de se multiplier à l’infini et de se différentier en d’autres cellules, comme des cellules dopaminergiques. La technique a déjà était utilisée ailleurs pour tenter de reconstituer des cellules du myocarde et des cellules cartilagineuses. Les cellules ont été injectées dans le cerveau. Les singes ont survécus 2 ans, sans tumeur, et se sont cliniquement améliorés sur le plan moteur (diminution de l’akinésie) : Jun Takahashi de l’université de Kyoto, cosignataire de l’article. « J’espère que nous pourrons commencer un essai clinique d’ici la fin de 2018« , indique-t-il à l’AFP mais avant il faudra encore « confirmer l’efficacité et la sécurité des cellules » utilisées.

Pour lire l’article : ici

Le site de  France Parkinson, publie lui un article plus nuancé et relativise l’application thérapeutique pour les prochaines années

logofranceparkinson

Pour lire l’article : ici

SEPagrave |
LE BLOG ALCOOL ADDICT |
Ma vie en blanc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elle aime / Ella ama
| Magnetiseur-guerisseur
| Solutions en toute amitié