navigation

maladie de Parkinson et Chute = rééducation? 5 mars, 2015

Posté par thierryperonmagnan dans : Non classé , 210 commentaires

La rééducation, comme le confirment maintenant de nombreuses études, a toute sa place dans le traitement de la maladie de Parkinson . Elles soulignent le retentissement favorable sur la qualité de vie des patients et, de façon transversale, dans les registres: physique, psychologique et social. L’étude ci-dessous a recherché l’intérêt de la rééducation sur la prévention des chutes. Il semble que le bénéfice de la prévention des chutes soient plus liée à l’état d’avancement de la maladie qu’aux stratégies rééducatives. Celles-ci seraient utiles en début de maladie (UPDRS<26) mais moins significatives à un stade avancé, constat que l’on peut souvent faire en pratique.
On peut toutefois  faire une remarque, dans cette étude il n’y avait pas d’accompagnement kiné tout au long des séances (autorééducation à domicile) mais seulement une supervision une fois par mois. Alors que l’on sait toute l’importance de l’accompagnement, des répétitions des consignes par exemple, dans cette population.

lire la suite…

Le « mensonge éthique » 2 mars, 2015

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement,Maladie de Parkinson,Maladie de Wilson,Paroles de patients , 56 commentaires

Dans ce blog nous avons abordé la relation soignant/soigné, sujet admis comme incontournable en pratique soignante, mais très « polysémique ». Ci-dessous un article sur le « mensonge éthique » en soins, lui même issu du blog d’un médecin gènéraliste. Il reflète bien la pratique relationnelle quotidienne avec les patients : que dire? Comment le dire quand les choses sont difficiles comme un mauvais pronostic? Avec un souci d’honnêteté mais, sans que le message perçu soit « blessant » ou mal compris ….pas toujours facile, et toujours étroitement guidé par l’intersubjectivité entre protagonistes. D’ailleurs ce « mensonge éthique » ne vient-il pas spontanément en miroir des attitudes de coping des patients face à certains diagnostics, en neurologie en particulier  (Montel S, Bungener C. 2009)? Il paraitrait que moins le patient a de maîtrise sur sa maladie et plus il sera dans « l’évitement », plus il aura de cartes à jouer pour améliorer son sort et plus il sera dans la « résolution de problème ». Le coping d’évitement serait corrélé à un risque plus élevé de dépression, c’est à dire a une alétération de sa qualité de vie physique, psychique et sociale. Il demeure néanmoins que le principe d’une « juste » information reste du devoir (légal et moral) du soignant.

lire la suite…

11/01/2015 11 janvier, 2015

Posté par thierryperonmagnan dans : Non classé , ajouter un commentaire

20150111_170547   

Maladie de Parkinson : la douleur négligée 29 décembre, 2014

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement,Maladie de Parkinson , ajouter un commentaire

AccueilUn article dans EGORA, revue médicale en ligne,  Corinne Drault, le 10-12-2014, fait état d’une communication du Dr Olivier Rascol (Toulouse) sur la douleur dans la maladie de Parkinson.

lire la suite…

Maladie de Parkinson : l’espoir de la neuroprotection

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement,Maladie de Parkinson , ajouter un commentaire

AccueilParu le 29-12-2014 dans la revue en ligne EGORA, un article écrit par Corinne Drault sur les perspectives de traitements médicamenteux dans la maladie de Parkinson:

lire la suite…

La relation thérapeutique? mais ça va de soi!… 22 décembre, 2014

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement,Maladie de Parkinson,Paroles de patients , ajouter un commentaire

Pour faire suite au cours (CEERRF) de vendredi : « De la relation thérapeutique à l’approche psycho-éducative dans la prise en charge rééducative de la maladie de Parkinson; une introduction aux différents modèles théoriques » , voici ci-dessous un article qui illustre bien une partie de nos préoccupations, à savoir la relation thérapeutique. Cet article provient de La Lettre du Neurologue N° 10 (Décembre 2014).

lire la suite…

les mots du jour, rééducation, réadaptation maladie de Parkinson 6 décembre, 2014

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement,Maladie de Parkinson , ajouter un commentaire

Merci à l’étudiant qui m’a demandé hier : « quand passez vous de la rééducation à la réadaptation avec vos patients? »
Merci à la patiente qui répond : « ce qu’il nous faut c’est nous aider à nous adapter tout au long de notre vie à notre maladie… »

16ème rencontre de neurologie 4 novembre, 2014

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement , ajouter un commentaire

Bientôt les 16ème rencontre de neurologie à Paris, le programme et inscription ici

LSVT BIG à REIMS 3 novembre, 2014

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement,Maladie de Parkinson , 1 commentaire

La POLYCLINIQUE DES BLEUETS, Centre de médecine physique et Réadaptation, 22/24 Rue du Colonel Fabien, 51100 REIMS, propose 2 jours de formation à la méthode LSVT BIG les 8 et 9 nov 2014.

L’atelier de formation et de certification LSVT® BIG est un programme de deux jours conçu pour former les kinésithérapeutes à l’utilisation d’une technique de rééducation intensive de la motricité basée sur l’amplitude. Elle est destinée aux adultes présentant des troubles moteurs mais s’applique surtout aux patients atteints de la maladie de Parkinson.
Les fondements à la base des éléments-clés du traitement, les données soutenant l’efficacité du traitement et les détails des tâches utilisées seront enseignés dans cette formation, ainsi que des considérations pratiques. L’impact du traitement LSVT BIG sur les données d’imagerie cérébrale sera présenté.

Programme et inscription ici 

Suivi prospectif sur 10 ans de patients opérés par SCP 12 octobre, 2014

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement,Maladie de Parkinson , ajouter un commentaire

Un article du 17 octobre 2011 fait état du suivi sur 10 ans de deux groupes de patients , l’un opéré par SCP, l’autre traité médicalement. Les conclusions sont fines et renvoient à l’importance, des critères d’inclusion pour l’intervention  et,  de  l’information au malade des gains escomptés sur sa qualité de vie.

Lire aussi

Congrès de l’association des infirmiers de neurologie / maladie de Parkinson 20 septembre, 2014

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement,Maladie de Parkinson , ajouter un commentaire

Ici le programme du congrès de l’association des infirmiers de neurologie sur la maladie de Parkinson  des 09 et 10/10/2014 à Paris

Ici la présentation (PDF) Thierry PERON-MAGNAN, rééducation des patients parkinsoniens

 

Une femme de 24 ans sans cervelet…. 13 septembre, 2014

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement , ajouter un commentaire

Un article surprenant qui relate l’histoire d’une femme de 24 ans, en bonne santé jusque là, qui découvre fortuitement qu’elle n’a pas de cervelet! Les scientifiques s’interrogent sur les étonnants pouvoir de la plasticité cérébrale qui ont « compensé » et réorganisé les circuits cérébraux pour garantir les fonctions d’équilibre de coordination et d’apprentissage dédiées à ce précieux organe.

Le DaTSCAN, un marqueur pour le pronostic de la maladie de Parkinson ? 2 septembre, 2014

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement,Maladie de Parkinson , 2 commentaires

Le DatSCAN est utilisé (AMM) depuis longtemps pour le diagnostic différentiel entre un tremblement essentiel et un syndrome parkinsonien dégénératif (origine du tremblement) et entre maladie d’Alzheimer et maladie des corps de Lewy (origine des troubles cognitifs).

Par extension, il est devenu un outil diagnostic de seconde intention pour le diagnostic de la maladie de Parkinson par exclusion des autres signes : si pas tremblement essentiel, ni maladie d’Alzheimer, ni maladie des corps de Lewy, alors forte probabilité d’avoir une maladie de Parkinson idiopathique en présence des marqueurs striataux.

On a pu corréler l’importance des lésions à l’imagerie à l’importance de la clinique, restait à faire une  interprétation pronostique  de cette image. Une étude (ci-dessous réf JIM) va dans ce sens en corrélant l’imagerie à la quantité de levodopa prescrite dans la durée (suivi sur 3 ans) et au score clinique (Hoehn et Yahr). Les conclusions semblent aller dans le sens d’un parallélisme entre l’importance des lésions striatales constatées au DatSCAN, à la quantité de lévodopa prescrite sur 3 ans et au score de H&Y.

lire la suite…

Les symptômes non moteur dans la maladie de Parkinson, des solutions 12 août, 2014

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement,Maladie de Parkinson , ajouter un commentaire

Une association québécoise de patients  évoque les troubles non moteur de la maladie en essayant de proposer des solutions pratiques pour chacun d’entre eux.

la vidéo (38mn) ici

Guide de la prévention des chutes chez la personne victime d’AVC 16 juillet, 2014

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement , ajouter un commentaire

Un petit manuel pratique pour les patients, et les aidants, sur les bonnes stratégies à adopter pour éviter les chutes au quotidien lorsque l’on est victime d’un AVC . ICI

Toxine botulique et rééducation dans les dystonies focales 7 juin, 2014

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement , ajouter un commentaire

Les dystonies sont des mouvements anormaux, involontaires, responsables de mouvements répétitifs ou de postures inadéquates (fig 1). L’hypothèse physiopathologique actuelle [1] est un dysfonctionnement sensorimoteur de la régulation des aires sensorimotrices par les ganglions de la base principalement. Ceci ayant pour conséquence une levée de l’inhibition, pour un schéma moteur donné, avec une désorganisation de l’innervation réciproque (agoniste/antagoniste). Fréquemment le patient prend alors l’habitude de « réafférenter » son mouvement par un « geste antagoniste »1 pour le contrôler. Les thérapeutiques médicamenteuses sont peu efficaces hormis les injections de toxine botulique. La chirurgie reste exceptionnelle.

l’article en entier ici : Toxine botulique et rééducation dans les dystonies focale

Article repris par AMADYS : ici 

Congrès des infirmières neurologiques / Maladie de Parkinson 3 mai, 2014

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement,Maladie de Parkinson , ajouter un commentaire

Ci-dessous une invitation (pré programme) à un congrès interdisciplinaire des infirmières de neurologie  sur la maladie de Parkinson les 9 et 10 oct 2014 à Paris.

lire la suite…

Approche non-médicamenteuse dans le Parkinson 30 avril, 2014

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement,Maladie de Parkinson , ajouter un commentaire

Dans la Lettre du Neurologue, une vidéo qui « séduira » les patients parkinsoniens et les kinésithérapeutes!

Le commentaire écrit de la Lettre du Neurologue, avec les réf des articles :

lire la suite…

Parkinson: un nouveau traitement prometteur en vue, selon des chercheurs lillois 17 avril, 2014

Posté par thierryperonmagnan dans : Enseignement,Maladie de Parkinson , ajouter un commentaire

Lu dans la revue Notre Temps, relayant elle même une information AFP, un compte rendu au sujet d’une étude prometteuse réalisée par une équipe de Lille.

lire la suite…

L’association France Parkinson qui célèbre ses 30 ans d’existence appelle à sortir de l’ immobilisme. 12 avril, 2014

Posté par thierryperonmagnan dans : Maladie de Parkinson , ajouter un commentaire

Le Quotidien du médecin résume ci-dessous les interventions de la journée France Parkinson qui célébrait la journée mondiale dédiée à la maladie de Parkinson. Le déficit de formation des kinésithérapeute a été relevé…

lequotidiendumedecin.fr A l’occasion de la journée mondiale de Parkinson, France Parkinson dresse un constat désabusé sur la prise en charge de la maladie en France. « Après un plan Parkinson vécu comme un leurre, force est de constater l’échec des pouvoirs publics dans la prise en charge de la maladie. En dépit de cette situation alarmante, le plan sur les Maladies neurodégénératives (MND) qui devrait être lancé prochainement, ne semble pas tenir compte des spécificités propres à la maladie de Parkinson. Et la désillusion ne s’arrête pas là : le plan Recherche Parkinson, remis au gouvernement en juillet 2013 par la communauté scientifique, est resté lettre morte », explique l’association.

Un combat « long et fastidieux »

Forte de ses trente ans de combat « long et fastidieux » l’association appelle les autorités à sortir de l’immobilisme. Le Pr Yves Agid le rappelle : « Au début des années 1980, alors que j’étais praticien hospitalier à la Salpêtrière, je voyais de plus en plus de patients atteints de la maladie de Parkinson. Avec l’industriel René Gonon, nous avons voulu créer une association qui s’occuperait pour un 1/3 de la recherche, un 1/3 de la sensibilisation et un 1/3 d’activités sociales. » Née en 1984, l’association finance aujourd’hui la recherche à hauteur de 700 000 euros par an.

Aujourd’hui, elle souhaite faire entendre ses propositions pour le futur plan Maladie maladies neurodégénératives. Si la désignation en 2012 de 24 centres experts régionaux a représenté un premier pas vers une meilleure structuration des soins, « le manque de fonds mis à disposition fragilise la pérennisation de leur fonctionnement », regrette l’association. France Parkinson souhaite donc que la structuration des soins et son financement (9 millions au lieu des 3 millions actuels) soient un axe prioritaire du plan. De même, l’association souhaite qu’un volet recherche ambitieux soit intégré à ce plan et notamment pour les travaux sur la mort neuronale. Enfin, France Parkinson demande un changement de regard sur la prise en charge. « Si la prise en charge médicale permet d’atténuer efficacement les symptômes moteurs, elle ne se suffit pas à elle-même », relève l’association qui milite pour une approche plus globale (formation des kinésithérapeutes et des orthophonistes aux spécificités de la maladie et promotion de l’activité physique).

Dr Lydia Archimède

12345...12

SEPagrave |
LE BLOG ALCOOL ADDICT |
Ma vie en blanc |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elle aime / Ella ama
| Magnetiseur-guerisseur
| Solutions en toute amitié